5 choses à propos de moi

Bonjour les cocos,

Après une longue absence me revoilà sur le blog et je vais reprendre doucement en vous dévoilant 5 choses sur moi. Une invitation envoyée par la blogueuse Sefoster sur Instagram il y a un mois à peu près.

C’est toujours délicat pour moi de me dévoiler en faisant des listes parce que tout d’abord je n’aime pas nécessairement ça (les listes prolifèrent sur la toile et me dépriment tellement, on dirait que les « journalistes » n’ont rien à raconter et font des listes pour aller au plus vite et survoler n’importe quel sujet).

Et puis je dois dire que je ne sais jamais vraiment par quoi commencer et quoi révéler à mon sujet. Je suis dirons-nous, tiraillée entre me dévoiler un peu plus et préserver ma vie privée. Mais j’ai cette impression que si je ne me livre pas ou peu, ce genre de liste n’a alors aucune raison d’être publiée sur le blog puisque sans saveur, sans intérêt véritable. Vous me suivez ?

Je vais donc m’efforcer de vous livrer cinq choses à propos de moi sans établir de liste, histoire de contenter à peu près tout le monde !

Je dois bien avouer que j’ai toujours été attirée par l’étranger, par la différence, la rencontre avec l’autre, celui qui vient d’ailleurs avec ses bagages culturels. Ayant grandi en banlieue parisienne, dés la maternelle j’ai eu la chance de côtoyer des amis du monde entier et faire partie de classes multi-ethniques. Très jeune déjà j’aimais les couleurs, toutes les couleurs et adorais découvrir de nouvelles traditions. J’étais fière que ma voisine de classe vienne du Sri Lanka et porte un bindi au front. J’adorais goûter les pâtisseries du Maghreb tout en apprenant de nouveaux prénoms antillais. Ce fut pour moi une véritable source de richesses, un plaisir fou dont j’ai réalisé l’importance et les bienfaits une fois que j’ai déménagé dans le sud ouest de la France. La diversité culturelle m’est apparue lorsque je me suis retrouvée dans une école uniformisée où nous étions issus du même moule socio-économique.

Cet amour et cette fierté de la différence se retrouve aujourd’hui dans ma propre vie. Je vis à l’étranger, je construis ma vie dans un nouveau pays, sur un autre continent et suis à même de comprendre encore mieux ce qu’ont pu vivre mes amis d’enfance. Mon nouveau quotidien évolue avec mon amoureux : un québécois né à Lima, fils d’immigrés péruviens. De ce fait je continue de vivre la diversité du monde et je me régale (je le dis dés que j’en ai l’occasion!). À la maison ça parle français du Québec, français de France au téléphone avec la famille, ça écoute la télé en français et anglais et finalement l’espagnol s’invite régulièrement dans les conversations. Seriez-vous étonné d’apprendre que j’ai suivi des études en linguistique ?! J’ai analysé des langues sans les parler ni les connaître comme le japonais, le lingala, le farsi et même le sanskrit !

J’imagine que le bouillon culturel de mon enfance et de ma vie actuelle résulte d’une envie de comprendre qui je suis, d’où je viens. Avec mon nom de famille aux consonances arabes qui signifie « entre terre et ciel », j’avais toutes les raisons de me penser différente, pas comme les autres français. Pourtant je n’ai jamais pensé à cette éventualité, étant née à Paris de parents et grands-parents français et prénommée Audrey, je me suis toujours considérée comme française (ce que je suis) mais ce nom de famille m’apparaissait comme énigmatique aux origines lointaines et mystérieuses.
Un nom pas banal que j’ai appris à aimer, qui a suscité quelques curiosités (assez rares quand même) et  des conversations avec le paternel. Et finalement en conclure qu’un nom n’est qu’un nom et que je suis bien plus que ça. ET c’est vrai: je suis française aux origines kabyle, belge, suisse et chinoise ! (le patrimoine génétique de nos enfants sera sûrement un bel échantillon).

Je crois que tout ça, toute cette aventure culturelle a forgé mon caractère et explique le respect et l’empathie dont je suis capable. Ça m’a donnée les outils nécessaires à la compréhension de notre monde, surtout ces dernières années où tout s’accélère avec les internets, où tout est plus proche, accessible en un clic et où le monde réel assiste à des flux migratoires de plus en plus importants.

______

Je relis aujourd’hui cet article avant publication (15 jours après sa rédaction) et suis assez satisfaite de son contenu suite aux terribles événements qui ont touché la France en ce vendredi 13 novembre. J’ajouterai cependant que ma diversité culturelle, si elle fait ma fierté, ne m’a jamais porté préjudice, bien au contraire, et qu’elle continue de me nourrir et me guider. Que la paix soit sur ce monde pour des siècles et des siècles, la seule réponse à tout ceci ne peut être que l’amour. Je continue d’avoir foi en l’Homme et en la Vie.

O.
selfie Miss O

Publicités

A propos OdemissO

Un Blog sans prétention créé pour partager mes coups de cœur, mes envies et mes humeurs en O ! Le contenu et la régularité des post seront variables selon l'humeur et l'envie du moment pour ne pas m'imposer de discipline stricte et profiter au mieux de la vie.
Cet article, publié dans egO, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 5 choses à propos de moi

  1. C’est fou tout ce métissage !! J’en serais jalouse !! Avec mes racines Franco-belges, j’aime la bière et la frite pour toujours, mais j’ai toujours revé d’avoir un patrimoine génético-culturel plus riche ! Petite j’enviais la beauté des chinoises (je me suis tiré les yeux autant que je pouvais, j’ai gardé mes billes toutes rondes), les peaux noires me faisaient rêver, et j’ai bien tenté d’imiter le chic de l’accent anglais (en vain) ! Aujourd’hui encore j’aurais aimé trouver une moitié très différente de moi pour avoir de beaux enfants bilingues et/ou métisses.
    Je me suis trouvée un blond au yeux bleus comme moi, aux origines franco-belges aussi (si ça c’est pas le destin) ! Heureusement que c’est l’amour le plus important ;)

    Et toujours ravie d’en savoir un peu plus sur toi !! bisettes

    Aimé par 1 personne

    • OdemissO dit :

      Merci pour ton commentaire Valentine ! Quand j’étais petite je voulais être noire pour avoir plein de tresses dans les cheveux mais comme ce n’était pas trop possible j’ai travaillé fort sur mon accent british ;) Amour toujours !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s