> my little bOx <

My little box - février 2015

La nouvelle My little box de février est enfin arrivée et ce mois-ci c’est une boîte en collaboration avec Ines de la Fressange! On nous l’avait annoncé avec un teaser punchy, chic et très prometteur qui je le confesse, me faisait rêver à mille et une possibilités.
Le secret du contenu a été bien gardé et j’imaginais une boîte explosive, surprenante, regorgeant d’une multitude de produits réjouissants. J’en trépignais d’avance.
Finalement le paquet est arrivé et pour une surprise…ce fut une surprise!

Gros pétard mouillé
Ou plutôt une déception. Telle fut ma première réaction en découvrant peu à peu le contenu. J’ai pensé au premier abord que cette boîte était un hymne à Ines, il y en a que pour elle et je me suis demandée ce que j’allais bien pouvoir faire de ses phrases promulguées en rafale telle une prêtresse qui détient toutes les vérités. La box de février est consacrée au thème de la Parisienne et Ines de la Fressange en est l’une de ses meilleures ambassadrices on est d’accord. Mais après le mantra mensuel de la boîte puis l’illustration de Kanako, je pensais avoir fait le tour. Mais non mais non, on nous offre en plus un mot manuscrit de la dame histoire de personnaliser l’intention. Puis on découvre les Goodies…

La parisienne a beaucoup à dire
Et je vous le donne dans le mille : Les petits mots d’Ines  ou la petite boîte qui te livre plein de phrases d’Ines pour t’accompagner dans ta journée. Euh…ok, super, j’ai payé pour recevoir des mots… pour le prix j’aurais préféré me choisir un livre. D’autant plus que certaines citations sont en anglais. Et le deuxième cadeau est une pochette pour smartphone dans laquelle on peut également glisser des cartes de visite ou autres. Sur le moment je me suis dit qu’elle était vraiment trop grande et trop rigide, que jamais elle ne tiendrait dans ma poche de manteau. De belle facture (même si c’est du made in China), elle est bien entendu signée Ines de la Fressange.

P1040074

P1040077

Viennent ensuite les produits de beauté contenus dans l’éternel pochon en toile (c’est ma troisième box et donc ma troisième pochette en tissu et je commence à en avoir marre, je ne sais plus quoi en faire). A l’intérieur trois produits : l’embellisseur teint de pêche par My little Paris,  un crayon khôl By Terry et un nettoyant démaquillant Garancia. Pour le crayon khôl on repassera car je n’en mets jamais (mes yeux sont petits donc eyeliner et crayon sont prohibés chez moi). Concernant le nettoyant démaquillant je l’ai essayé hier soir : il s’utilise du bout des doigts avant d’être rincé avec une serviette tiède à la façon japonaise. La texture est agréable et fondante, l’odeur délicieuse. Ça fait le job comme on dit même si je suis un peu déçue par le format qui s’apparente plus à un échantillon. Quant à l’embellisseur de teint c’est sympa mais j’ai à peine commencé ma crème hydratante livrée dans la box précédente!

P1040085

Et finalement il y a le magazine, toujours au poste. Ce que j’apprécie dans ce magazine c’est la vitesse à laquelle je le lis, en une demie heure c’est plié! Et c’est tout de même intéressant, oui oui! Bien sûr, My little world fait la part belle à notre Ines nationale et j’apprends par exemple qu’elle a été modèle pour le buste de notre Marianne. A travers son portrait et interview j’apprends à la connaître un peu et je suis séduite par son état d’esprit à l’approche de la soixantaine. Décomplexée et libre, elle n’en fait qu’à sa tête et c’est tout à son honneur.  Un texte qui tente de décrire la Parisienne me surprend par la qualité de sa rédaction et ses références (philosophie avec Hegel, littérature avec Flaubert et Zola, cinéma avec Kessel, féminisme avec Beauvoir, artistique avec Gertrude Stein): BIG UP à la rédactrice Camelia !

P1040099

P1040080

Et puis en fait…
Je me connais, il me faut du temps pour apprécier véritablement la valeur de quelqu’un ou de quelque chose. Autant je peux m’emballer pour une personne ou un concept et finalement être déçue ou tout simplement voir l’engouement s’évanouir en deux secondes, autant je peux rejeter sévèrement quelqu’un ou quelque chose et penser tout le contraire quelques jours plus tard. Tout est question de digestion chez moi et bien souvent il faut du temps.

Deux jours sont passés avant que je me replonge dans la box et daigne ouvrir le magazine. Finalement j’ai adopté la pochette pour smartphone (en fait je n’avais plus de protection pour mon téléphone et ça tombe à pic par conséquent) je m’y suis faite et j’utilise les produits de beauté hormis le crayon pour les yeux. Quant aux mots d’Ines, ils sont les bienvenus même si j’aurais souhaité quelque chose de plus utile. En refermant le magazine hier soir, après une jolie virée parisienne, j’ai pensé que ce mantra convenait parfaitement à cette box de février! Elle m’a déplu et finalement je l’aime! Et de rajouter pour terminer cet article que la Parisienne est futée, qu’elle est effectivement toujours là où on ne l’attend pas. Bien joué Ines !

A très vite mes cocos,
O.

P1040066

P1040116

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s