> thelma au cap rOuge <

Bonjour mes oiseaux,

Aujourd’hui je vous présente enfin ma première couture de l’année, une réalisation dans le cadre du défi « Ma garde-robe capsule 2017 » lancée par Clopiano (souvenez-vous, je vous en parlais et vous présentais mes objectifs couture en début d’année ;) Bon, ok, nous sommes au mois de mars… un peu en retard mais jamais trop tard !

Alors une cape déjà, c’est pas banal, personnellement je n’en ai jamais eu avant ni même porté à l’occasion d’une soirée déguisée ou autre. Mais dés que j’ai vu le modèle de Wear Lemonade, j’ai eu le coup de foudre pour Thelma et je la voyais rouge, un rouge éclatant pour apporter beaucoup de couleur dans ce paysage hivernal.

J’ai donc trouvé un tissu pour manteau rouge grenat chez Fabricville et un joli coton rayé pour la doublure. C’était la première fois que je posais une doublure et j’avais un peu beaucoup peur je l’avoue. Mais finalement, tout s’est bien déroulé et je ne peux vous exprimer ici la joie que ça a été de découvrir le résultat une fois le tout mis à l’endroit.

J’ai eu quelques déconvenues au cours de cette réalisation, mais je ne peux en vouloir qu’à moi-même : cela faisait un bon bout de temps que je n’avais pas cousu et je me suis sentie un peu rouillée. J’ai coupé trop de pièces de tissu par exemple, ou deux fois le même côté ce qui a forcément allongé le temps de travail.

Point de vue technique il n’y a rien d’insurmontable, seulement de belles longueurs à coudre; ce fut aussi l’occasion pour moi de renouer avec les boutonnières (j’aime bien les boutonnières) et de découvrir le nouveau cahier explicatif des patrons Wear Lemonade. D’un côté plus complet il est également moins détaillé je trouve, notamment avec les photos des étapes. Bien sûr il y a toujours la vidéo en support complémentaire mais par exemple, j’ai eu du mal à comprendre où je devais poser ma parmenture (sur leur forum, une fille a eu le même problème). Mais franchement, le travail en valait la peine, j’en suis très heureuse et fière de ma Thelma, avec son joli col et ses poches intérieures pour garder les mains au chaud.

Bon et finalement, il faut bien que je vous raconte cette séance photo. Nous avons choisi un jour de grand et beau soleil, quelques jours seulement après la tempête de neige de l’année et j’avais envie d’oser : oser présenter ma cape rouge à Cap Rouge (la saisis-tu ?!), un quartier de Québec au bord du fleuve Saint-Laurent. Mais évidemment, aveuglée par mon enthousiasme débordant (le soleil, le printemps  avec ses 1°c, le week-end enfin) j’ai eu l’erreur de ne pas me couvrir assez. C’est donc une Miss O frigorifiée que vous voyez sur ces images ! Le vent soufflait très froid, je ne sentais plus mes doigts, très difficile pour moi de sourire, … ce fut la séance photo la plus rapide de ma vie ! Nous sommes vite rentrées au chaud avec ma nouvelle complice Fadua, nous régaler d’un thé bien chaud et d’une part de gâteau au chocolat (ben quoi?!)

Cette expérience a surtout confirmé que je porterai ma cape au printemps et à l’automne, donc si vous voyez passer un petit chaperon rouge à Québec, ce sera probablement moi : n’hésitez pas à venir me saluer ! :)

Ps : avec ma tuque, j’ai l’impression d’être une révolutionnaire au bonnet phrygien !