> sOins quOtidiens <

Ah les oiseaux !

Aujourd’hui j’avais envie de vous parler de mes habitudes beauté et plus précisément celles concernant mon visage.
Vivant désormais dans un pays où le froid  dure une bonne partie de l’année, la peau, le corps sont mis à l’épreuve et il convient donc d’en prendre soin, de les protéger, les soigner. Ayant généralement une peau sèche et sensible, je vais vous livrer ici les produits qui m’accompagnent au quotidien.

De bonne humeur de bon matin 
Aussi, pour me nettoyer la peau le matin j’utilise uniquement mon éponge de konjac, un incontournable de mon rituel matinal. Souvenez-vous, je vous parlais de ma découverte et mon gros coup de cœur pour cette éponge nettoyante quand j’étais encore en France. Je n’ai pas changé d’avis, sa texture si douce et son efficacité en fond une alliée de choix pour les peaux sensibles. Le plus : elle dure au moins 3 mois et est totalement biodégradable (amis du composte, bonjour !).

Après le nettoyage à l’eau chaude,  je m’asperge le visage d’une eau florale Melvita : celle au géranium Bourbon est très bien pour resserrer les pores de la peau. Je n’essuie pas, j’attends que ma peau absorbe le tout (il ne lui faut pas longtemps). Melvita est une marque Ecocert qui travaille avec des produits issus d’une agriculture biologique et qui propose des contenants en plastique 100% recyclé et recyclable. Donc même si j’essaie de réduire mes déchets, je me sens moins mal à l’aise avec mes flacons.

Une fois que ma peau a bu toute l’eau, je l’hydrate avec ma crème chouchou : la crème visage boréale de The Green Beaver. J’ai découvert cette marque un peu par hasard, je cherchais une crème bio et pas trop chère et je suis tombée sur ce joli castor. Le prix très abordable et le packaging m’ont séduite. J’ai ouvert le pot et découvert une crème à la texture riche et onctueuse sans être trop lourde et surtout, sans aucun parfum (le méga bon point). Là encore, une marque Ecocert canadienne fondée par une famille de scientifiques et qui promeut des soins de beauté naturels et biologiques. Ils ont développé toute une gamme de produits que j’aimerais  beaucoup tester (j’ai déjà essayé leur dentifrice à la pomme verte, je vous en parlerai prochainement).
Et puis cette crème alors ? Et bien après un mois d’utilisation, ma peau est beaucoup moins sèche, sa texture non grasse mais très riche pénètre très vite et très bien et ma peau tient le coup toute la journée, olé ! Oui parce que qui dit très froid, dit aussi chauffage à tout va, air sec, air humide et vent glacial, bref le joyeux cocktail, le joyeux bordel ! Il y a plein de bonnes choses dans ce petit miracle pour pallier à toutes ces attaques et donc, je ne suis pas prête de changer. C’est ma crème bouclier, la crème « Même pas peur » qui me protège contre toutes ces agressions continues. L’histoire de cette marque m’a séduite je l’avoue, c’est un beau coup de cœur en ce début d’année alors merci The Green Beaver !

Et pour le soir alors ?
Depuis deux ans maintenant, je tends à réduire davantage mes déchets dans la salle de bain. Pour ce faire, je n’utilise plus du tout de coton démaquillant, entre autres choses. J’ai eu la belle surprise de recevoir des cotons en tissu tout doux confectionnés à la main par une amie : je ne les utilise pas si souvent car je n’en ai pas tant l’utilité que ça mais parfois j’en ai tout de même besoin quand par exemple je débarrasse mon visage des dernières bribes de masque à l’argile. Une fois utilisé, je le mets au linge sale et le lave à la prochaine brassée.

Pour ce qui est du démaquillage, j’utilise toujours de l’huile : en ce moment c’est celle de The Body Shop à la camomille. Je recueille de l’huile dans mes mains que j’applique ensuite sur mon visage. Je masse ma peau pendant 2 minutes environ et termine par les yeux (très important si on ne veut pas se mettre du mascara partout sur la face durant 2 minutes!). L’odeur est apaisante, la texture réconfortante, c’est un soin qui fait du bien à la peau et à l’esprit, deux minutes de silence, de recueillement, on pourrait continuer longtemps… Je termine par un rinçage à l’eau chaude, je m’essuie le visage en le tapotant avec une serviette éponge. Je sors ma deuxième eau florale, celle à la rose de Melvita toujours, celle qui sent trop bon et qui aide à l’hydratation. J’attends que ça absorbe, que ça boive, que ça s’imprègne de tous les bons éléments nutritifs (pendant ce temps j’en profite pour me brosser les dents) et enfin je termine avec une crème de nuit nourrissante.
Une crème Aveeno spéciale peau sensible qui va réparer l’épiderme et apporter tout ce dont ma peau a besoin pour être bien. C’est une marque très populaire au Canada, elle offre une large gamme de produits à prix raisonnables et de qualité. Ce n’est pas du bio ni du Ecocert mais en attendant ce que je cherche, je trouve qu’elle remplit très bien sa mission (c’est plus ma conscience qui me titille qu’autre chose). La crème de nuit c’est un peu comme la bouillote : quand on est jeune on peut s’en passer mais avec l’âge on cherche plus de confort et on dort tellement mieux avec ! :D

Voilà, on a fait le tour, toutes ces étapes ne me prennent pas plus de 5 minutes et je n’ai pas l’impression d’avoir une peau horrible. Avec tous ces petits gestes et soins quotidiens, j’arrive à maintenir un taux d’hydratation correct pour ma peau : pas de tiraillement ni de sensation de brûlure, juste une peau belle et douce. Et quand je sens le dessèchement pointer le bout de son nez, je me fais un masque illico presto !

J’espère que cela vous donnera des idées, de l’inspiration peut-être, et pour ma part j’ai une requête à vous demander : si vous avez des suggestions concernant les huiles démaquillantes et les crèmes de nuit bio je suis preneuse !

À très vite,
Un oiseau avec le bec bien beurré xx