> ce que j’ai dans le bidOu ! <

ventre tattoo

Hello les cocos,

Me voici de retour après deux semaines d’absence dues à un incident technique. Plus d’ordinateur, la galère pour répondre aux courriels, surtout quand on a des amis dans le monde entier et un amoureux de l’autre côté de l’atlantique hein.
Mais bon, ce fut en même temps l’occasion de faire une pause numérique et je pense que c’est bien utile de temps en temps. J’ai quand même éprouvé un certain manque, j’ai réalisé que nous étions entourés de technologies et que tu es vite hors circuit si tu n’alimentes pas régulièrement voire quotidiennement tes comptes sociaux. Mais qu’à cela ne tienne, aujourd’hui je suis à nouveau en possession d’une merveille de technologie qui m’ouvre les portes des internet et me réintroduit sur l’autoroute numérique.

On remercie LéOn, mon nouveau compagnon de route pour mes futures pérégrinations sur le blog et dans le monde virtuel ! :D

 

P1050070

Je vais commencer la semaine en vous parlant de quelque chose de très important pour moi, qui prend beaucoup de place dans ma vie depuis maintenant un an et qui malheureusement n’est pas des plus joyeux.
En effet, aujourd’hui c’est la journée mondiale des MICI, une date importante pour parler des Maladies Inflammatoires Chroniques de l’Intestin qui rassemble plus de 200 000 malades en France et plus de 5 millions dans le monde (oui oui, c’est un vrai fléau) et dont je fais partie. Il existe deux types de MICI que sont la maladie de Crohn (la plus connue) et la Rectocolite Hémorragique (RCH de son petit nom). Pour vous expliquer très rapidement, un jour mon corps a décidé de se défendre un peu plus que d’habitude, tant et si bien que ses attaques se retourne contre lui-même. On appelle ça une maladie auto-immune puisque qu’en réalité c’est mon corps qui m’inflige ces douleurs tout seul. Si vous voulez comprendre davantage ce que c’est je vous invite à consulter le site de la merveilleuse Association François Aupetit (Afa) qui fait un travail remarquable pour accompagner les malades ainsi que les proches des malades et qui oeuvre pour encourager encore et toujours la recherche. Car malheureusement, s’il existe plusieurs traitements pour contenir la maladie, il n’y a pour le moment aucune guérison possible.

Plusieurs raisons me poussent à écrire cet article aujourd’hui.
Tout d’abord parce que je veux que vous sachiez pourquoi il m’arrive d’être silencieuse pendant plus jours voire plusieurs semaines : la maladie m’épuise, me fatigue énormément et peut être extrêmement handicapante. Je dois prendre soin de moi, me préserver au mieux et traverser la tempête avant de vous revenir en meilleure forme.
Ensuite parce que les gens connaissent trop peu les MICI et que cette journée mondiale est l’occasion d’en parler. Ces deux maladies sont assez tabous car cela touche au système digestif et donc forcément au caca, au prout, au vomi,… bref que des trucs sympas… mais quand il s’agit de maladie ce n’est jamais très beau de toute façon. L’année dernière on a beaucoup entendu parler de la maladie de Crohn grâce au courage d’une jeune mannequin anglaise qui a osé publié une photo d’elle en maillot de bain alors qu’elle avait une stomie.

C'est qui le champion?

C'est qui le boss?

 

 

 

 

 

 

 

 

Depuis l’annonce de ma maladie (je suis atteinte d’une RCH) je suis passée par plusieurs phases d’état d’esprit et je sens que j’ai encore des progrès à faire pour mieux accepter tout cela. Disons que je suis encore en phase de découverte mais je sens tout de même que spirituellement ça a changé énormément de choses en moi.
Pour le moment je vis avec la maladie et j’espère qu’un jour je réussirai à faire en sorte que ce soit la maladie qui vive avec moi. Et puis surtout, tous mes espoirs reposent sur la recherche. Je suis persuadée que les médecins vont finir par trouver un remède, des expériences de nouveaux traitements sont fréquemment mises en route, on va finir par trouver mais en attendant, il faut vivre avec. D’ailleurs, si vous avez envie de me soutenir, je vous demanderais plutôt de faire un don, aussi petit soit-il, à l’association François Aupetit qui travaille en étroite collaboration avec les services hospitaliers et les chercheurs. C’est par la recherche que nous gagnerons ce combat.

Mais pour l’heure j’aimerais vous faire part de mon prochain projet pour le blog : un rendez-vous mensuel créatif autour de mon ventre pour vous raconter ce que j’ai dans le bidou sans pour autant toujours parler de la maladie. Un atelier qui me permettra de transformer cette plaie en énergie créatrice pour vous proposer des tableaux ludiques, drôles, poétiques et vous rapprocher un peu plus de moi. Une immersion dans le bidOu de miss O :)

Ce qu j'ai dans le ventre

J’espère que ça vous plaira et que cela ne vous effraie pas trop.
Avant le prochain article qui sera beaucoup plus léger je vous rassure, je voulais dire aussi que je suis très heureuse d’avoir entamé ce blog et que malgré les difficultés à l’alimenter régulièrement je tiens autant à lui qu’à vous chers lecteurs car vous me permettez d’avancer d’une manière ou d’une autre. C’est une jolie aventure qui a bientôt un an, ça passe tellement vite !

Je vous embrasse mille fois et vous remercie pour votre écoute.
Prenez soin de vous,
O.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s